Le pipi, c’est dehors !

Voici quelques règles de base pour une bonne assimilation de la propreté, en douceur !

Nous vous déconseillons de commencer l’apprentissage de la propreté avec un chiot de moins de 7 semaines. Il n’est pas prêt, sur le plan « moteur », à assimiler ce que vous lui demandez. Il vient d’arriver chez nous, et est occupé davantage à vous découvrir et à « prendre ses marques ». À se « familiariser » avec vous, ce qui est tout aussi important pour la suite de votre vie ensemble ! Généralement, » bébé » vous est confié vers 8 semaines et vous pouvez donc appliquer ces règles dès son arrivée.

Tout d’abord, pour une bonne digestion, privilégiez la qualité !

Une fois que vous avez trouvé l’alimentation adéquate , n’en changez pas alors qu’il est encore en période d’apprentissage. Ainsi, il fera ses besoins de manière régulière. Il sera donc plus facile pour vous d’anticiper l’arrivée de la petite ou de la grosse commission ! Augmentez les doses  progressivement selon sa prise de poids. Surtout, ne donnez rien en dehors des repas ! La gamelle d’eau en revanche doit être accessible tout le temps bien évidemment !  C’est important de le préciser parce que certaines personnes rationnent les quantités d’eau pour avoir moins de pipis, ce qui est absolument absurde et cruel !

Lorsque votre chiot dort ( entre 15 et 20h par jour )

Limiter l’espace dans lequel il se trouve. Il n’appréciera tout naturellement pas de se soulager là où il dort.  Attention, un chiot qui se réveille a envie d’uriner automatiquement sitôt qu’il   s’agite . A vous d’être disponible pour lui montrer, à ce moment précis, le bon chemin !!!

Le meilleur endroit, nous sommes d’accord, c’est le jardin ou la caniveau ( mais pas le trottoir !)

Néanmoins, si vous ne pouvez pas faire autrement, disposez des feuilles de papiers journal à un endroit précis. Il aura un repère fixe, confortable et loin de « son dodo ». Pas question de lui apprendre à faire sur le papier journal, c’est juste pour protéger vos sols !!! Quand il fait ses besoins dehors, dès qu’il a terminé, récompensez-le clairement. Dites-lui tout simplement que vous êtes très content et que c’est un bon chien ! Des bravos, des caresses et une petite friandise en prime seront les bienvenus. Le petit gourmand fera vite le lien entre ce qu’il a fait et ce qu’il reçoit et se prêtera fièrement au jeu !

Inutile de sanctionner le chiot après qu’il ait fait « une bêtise »

Il vaut même mieux ramasser sans qu’il vous voit et sans ronchonner. Vous pouvez en revanche, si vous le prenez sur le fait, lui dire que vous n’êtes pas content, que c’est une bêtise. Puis conduisez-le calmement là où il aurait du aller. Vous pouvez même faire les gros yeux, comme avec les enfants, les chiens y sont très sensibles et comprennent ainsi que vous n’êtes pas satisfait !  Il vaut mieux féliciter de manière un peu excessive quand c’est mérité, plutôt que de gronder. C’est beaucoup plus efficace et ça va plus vite ! Plus vous agirez avec douceur et patience, et plus vous obtiendrez facilement ce que vous demandez !  Le chiot a une toute petite vessie et doit sortir toutes les 2 heures si vous voulez qu’il apprenne à se contrôler . Sachez également qu’il a besoin systématiquement de se soulager après les repas, le jeu, le câlin.

La régularité est votre alliée !

Donnez les repas ( 3 par jour jusqu’à 6 mois environ, puis 2, matin et soir, par la suite ) à heure fixe. Proposez les sorties après, à chaque fois, pour qu’il prenne ses habitudes. Ainsi vous allez renforcer sa confiance en vous et il saura vous rendre votre précision. Quoiqu’il arrive, vous ne pouvez pas lui demander de se retenir plus de 6h. C’est indépendant de sa volonté, c’est son métabolisme n’est pas en mesure d’y arriver tant qu’il est petit .

Finissons-en avec cette idée qu’il faut lui mettre le nez dans son urine et le punir

Surtout, une fois de plus, si vous ne l’avez pas pris « sur le fait accompli » ! Vous ne feriez que retarder son apprentissage !

 


Les bons plans testés chez AnimaLost :

Chez les sujets un peu récalcitrants , utilisez une grande cage de transport pour la nuit ! Ainsi, chouchou fera bien la différence entre ce que vous appelez « intérieur » ou « extérieur » .

Clouer un ou plusieurs « grelots » à la porte, à hauteur de sa truffe. Faites tinter les grelots et montrez-lui que cette dernière s’ouvre alors, comme par magie ! Vous verrez, à la 2 112 ème fois, ça marche !

Quand vous changez son alimentation, pour favoriser son transit, faites une transition. Pendant une semaine, mélangez l’ancienne et la nouvelle, jusqu’à, progressivement, faire disparaitre le goût auquel il s’était habitué.


En conclusion

Soyez patients, observateurs et bienveillants. Il n’y a pas de mode d’emploi noir sur blanc pour éduquer son compagnon. Apprenez à le connaitre, à déchiffrer son langage et à anticiper ses réactions. Vous en serez les premiers récompensés !

Ne vous privez pas des conseils de votre vétérinaire ou d’un éducateur canin. Ils sont là pour ça et résolvent souvent tous les problèmes, tant qu’ils sont traités à temps !

Voici un  lien audio très utile qui vous explique les bonnes méthodes : Apprendre la propreté à son chiot

Faites-nous part de vos astuces et de vos expériences, elles nous seront à tous certainement très utiles !

 

Marine co-fondatrice d’AnimaLost